La section PCF de la côte d’Argent  réunie ce jour, dénonce fermement le nouveau déni de démocratie que constitue le recours à l’Article 49-3 au sujet du projet de loi dit « Travail ».

 

Ce nouvel aveu de faiblesse du Gouvernement prive le Parlement du débat suscité par les mesures régressives sans précédent portées par ce projet qui est dénoncé par nous et notre fédération et rejeté par une grande majorité des organisations syndicales et par une large majorité des Français.

 

La section PCF de la côte d’Argent  maintient son exigence de retrait de ce projet de loi rétrograde et demande la mise en œuvre de ses propositions, pour un Code du Travail du 21ème siècle.

 

Elle appelle tous les travailleuses,  travailleurs, demandeurs d’emplois, laissés pour compte, retraité(e)s, étudiants et lycéens  a se  mobiliser massivement autour de ces revendications pour les prochaines semaines.

Dictature  ou démocratie ?

A vous de juger et d’agir !

 

La section PCF de la côte d’Argent.